Aller au contenu
Accueil » Actualité » Dispositifs du Grau-du-Roi et de la Moutarde de Gruissan : l’EID évoque un épisode exceptionnel, les habitants excédés

Dispositifs du Grau-du-Roi et de la Moutarde de Gruissan : l’EID évoque un épisode exceptionnel, les habitants excédés

L’EID Méditerranée communique sur un épisode exceptionnel au Grau-du-Roi.

Le Grau-du-Roi, Aigues-Mortes, La Grande-Motte… jusqu’à Gruissan et même Salses, le littoral est envahi par les moustiques. Au point que l’Entente interdépartementale des moustiques a publié un communiqué évoquant un « épisode exceptionnel ». « On enregistre, depuis le début de la semaine, une émergence de moustiques adultes dans plusieurs zones humides à submersions temporaires incluses dans le secteur d’intervention de l’EID Méditerranée, en particulier autour du Grau-du-Roi, Aigues-Mortes, La Grande-Motteet, plus à l’ouest, de Palavas, de Marseillan, de Gruissan et, dans une moindre mesure, autour de l’étang de Salses. « 

Après la sécheresse, des coups de mer et des orages localisés

Tels sont les termes du communiqué de l’Entente interdépartementale de démoustication communiqué ce jeudi après-midi. L’EID Méditerranée indique qu’après une période de sécheresse, sont intervenus une succession de coups de mer et, surtout, des orages localisés, fin juin, qui ont submergé un grand nombre de zones humides à submersion temporaire. D’où « l’éclosion d’une profusion d’oeufs pondus par les femelles de l’espèce anthropophile ».

Le maire du Grau-du-Roi a d’ailleurs publié un message sur la Facebook Facebook de la commune et demandé à l’EID un traitement complémentaire local en urgence. Le maire explique l’origine du phénomène « suite aux pluies orageuses de la semaine dernière ». Il poursuit : « Malgré l’épandage du traitement par voies aériennes avec une difficulté rencontrée pour l’épandage de proximité avec l’hélicoptère, la population de moustiques apporte des nuisances conséquentes. »

Suite aux pluies orageuses de la semaine dernière, malgré l’épandage du traitement par voies aériennes avec une …

Publiée par Robert Crausté sur 5 mars 2022

La publication de Maire fait l’objet de nombreux commentaires d’habitants excusés. Une vacancière raconte sa terrible expérience : « C’est horrible, les moustiques sont partout, sur les terrasses des restaurants, sur la plage, ils sont par milliers c’est simple, sur la plage je mettais de l’anti-moustique partout sur le corps au lieu de mettre de la protection solaire, j’ai écourté mon séjour, je rentre chez moi. »

À lire également  Perpignan : après deux ans d'absence cette Semaine Sainte attendue comme le Messie

L’EID procède à des traitements anti-larvaires

Bien sûr, les équipes opérationnelles de l’EID Méditerranée ont procédé ainsi, y compris le week-end, à une série de traitements antilarvaires, soit, depuis le 20 juin, près de 2 300 hectares de zones humides (703 ha dans le Gard , 354 ha dans l’Hérault, 787 ha dans l’Aude, 443 ha dans les Pyrénées-Orientales), principalement, compte tenu de l’étendue des territoires concernés, par moyens aériens. Il convient en effet, à cette période de l’année, de réagir très rapidement et de traiter dans les 2 à 3 jours qui surveillent les mises en eau », explique l’EID.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.