Aller au contenu
Accueil » Actualité » Des traces de l’avion d’Amelia Earhart, disparu au-dessus du Pacifique en 1937, ont été retrouvées.

Des traces de l’avion d’Amelia Earhart, disparu au-dessus du Pacifique en 1937, ont été retrouvées.

L’avion disparu de la pionnière de l’aviation Amelia Earhart a-t-il été retrouvé au fond du Pacifique ? Un explorateur pense avoir résolu ce grand mystère grâce à des images sonar, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires.

Amelia Earhart est l’une des pionnières de l’aviation, la première femme à avoir traversé l’Atlantique en solitaire et la première personne à avoir survolé l’équateur. Son rêve était de voler autour de l’équateur, mais son avion a disparu dans l’océan Pacifique le 2 juillet 1937, alors qu’elle tentait d’atteindre l’île Howland, à mi-chemin entre l’Australie et Hawaï. Elle était accompagnée de son navigateur, Fred Noonan. Tous deux ont été déclarés morts deux ans plus tard, mais ni leurs restes ni ceux de l’avion, un bimoteur Lockheed 10-E Electra, n’ont jamais été retrouvés.

Depuis lors, le sort d’Earhart et de Noonan est l’un des plus grands mystères du XXe siècle, suscitant de nombreuses théories et enquêtes. Certains pensent qu’ils se sont écrasés en mer et se sont noyés. D’autres pensent qu’ils ont atterri sur une île inhabitée et qu’ils ont survécu pendant un certain temps. Certains pensent même qu’ils ont été capturés par les Japonais et exécutés, ou qu’ils ont changé d’identité et vécu en secret.

Énigme résolue ?

Un pilote et explorateur qui a entrepris une expédition en mer de 11 millions de dollars pense avoir résolu l’énigme : l’endroit où repose l’avion d’Earhart.

Tony Romeoancien officier de renseignement de l’armée de l’air américaine et PDG de Deep Sea Vision, a vendu des biens immobiliers commerciaux pour financer son exploration sous-marine de l’océan Pacifique l’année dernière, en passant les fonds marins au peigne fin à l’aide d’un sonar dans la zone présumée du crash.

À lire également  Masters Cup 2023 : le parcours "spectaculaire" de Carlos Alcaraz (avec quelques mais) | Tennis | Sport

Son équipe a examiné en décembre les données sonar capturées par un drone sous-marin lors de leur voyage de recherche et a trouvé une image surprenante : une forme floue ressemblant à un avion que Romeo pense être l’Electra d’Earhart. L’image a été prise à environ 100 miles au large de l’île Howland, à une profondeur d’environ 5 000 mètres.

Romeo est convaincu qu’il s’agit de l’avion disparu, compte tenu de sa conception unique. « Il serait difficile de me convaincre qu’il ne s’agit pas d’un avion, et que ce n’est pas l’avion d’Amelia », a-t-il déclaré à NBC News. « Il n’y a pas d’autres crashs connus dans la région, et certainement pas de cette époque et de ce type de conception avec la queue que vous voyez clairement sur la photo », a-t-il ajouté.

Une possibilité passionnante

Bien qu’il soit encore trop tôt pour déterminer s’il s’agit bien de l’avion disparu, c’est une possibilité passionnante.

L’équipe de Romeo prévoit de retourner sur le site plus tard cette année ou au début de l’année prochaine avec une caméra et un véhicule télécommandé pour obtenir de meilleures images du site possible de l’épave.

« L’étape suivante est la confirmation et nous avons besoin de beaucoup d’informations à ce sujet. Et il semble qu’il y ait des dégâts. Je veux dire que cela fait 87 ans qu’il est là », a déclaré M. Romeo.

Et le retour n’est pas une tâche facile ou bon marché, car le voyage nécessite un équipement coûteux et de haute technologie. Lors de l’expédition de Romeo, l’équipe a utilisé un drone sous-marin « Hugin » fabriqué par la société norvégienne Kongsberg, selon le Wall Street Journal. Lors de sa dernière expédition, l’équipe a utilisé un submersible sans pilote pour scanner 13 450 kilomètres carrés de plancher océanique.

À lire également  Narco-sous-marins : La guerre contre la drogue se déroule sous l'eau en Espagne

« Je pense que c’est le plus grand mystère de tous les temps », conclut Romeo, qui espère faire la lumière sur le destin d’Earhart et de Noonan, deux héros de l’aviation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *