Aller au contenu
Accueil » Actualité » De Los Angeles à Perpignan : spécialiste des lieux de tournage, « Prêt à tourner » croit dans cette nouvelle terre de cinéma

De Los Angeles à Perpignan : spécialiste des lieux de tournage, « Prêt à tourner » croit dans cette nouvelle terre de cinéma

Touristiques, industriels, historiques, tous les leviers sont bons pour valoriser un territoire et, à l’intérieur de ce territoire, développer une filière. Dans les Pyrénées-Orientales, une filière manque encore à l’appel. Une industrie rêvée, fantasmée aussi, celle du cinéma.

Le Roussillon, terre de cinéma et puis quoi encore… Ce n’est pas parce que l’acteur François-Xavier Demaison est devenu catalan que le monde du septième art va faire des Pyrénées-Orientales un nouvel eldorado. Et pourquoi pas. Et si on utilise une nouvelle saga. Voilà qu’une agence parisienne « Bullfrog productions » se délocalise cet automne à Perpignan. Pour organiser l’accueil de tournages, mais pas que.

« Avec aussi des projets en production ‘executive’ et des créations originales en cours de finalisation », comme le confirme la productrice Anna Philippon. Cette dernière rencontrait justement Laurent Gauze, le président de la CCI de Perpignan, le vendredi 28 octobre pour parler développement. Des initiatives et des acteurs d’une filière en pleine effervescence, chapeautés aussi par Occitanie Film, la marque ombrelle de la filière cinéma en région qui fait de plus en plus de bruit dans le département, grâce notamment à La Commission du film et à Marin Rosensthiel.

Et puis l’histoire s’accélère. C’est maintenant au tour d’une plateforme digitale, spécialisée dans le répérage de lieux de tournage, permettant aux producteurs de gagner du temps et de l’argent, d’ouvrir des bureaux dans le département. Installée depuis deux mois au sein du Pôle Action Média du Soler, la société « Prêt à tourner » compte déjà plusieurs structures dans le monde, à Barcelone, ​​Dublin, Amsterdam, Los Angeles… Si son champ d’action est large avec quelque 3 000 lieux à son catalogue, son implantation près de Perpignan n’est pourtant pas un hasard.

À lire également  A Napoli nasce la capitale culturelle de la Méditerranée - Arte

Les origines roussillonnaises de la fondatrice de la société, Sylvie Roussel, directrice de production de métier, ont beaucoup compté. « Comme beaucoup de monde, je trouve qu’il y a un formidable potentiel sur ce territoire. Avec des décors incroyables de la mer à la montagne, un patrimoine exceptionnel, une architecture atypique. C’est pour tous ces atouts qu’il faut faire sortir du lot le département. Les lieux de tournage que nous décrivons, tout comme les choix de tournage qui se multiplient sur place émoignent de cette nouvelle attractivité »explique Sylvie Roussel, co-fondatrice de « Prêt à tourner ».

Il ya quelque chose qui se passe ici

La situation industrielle n’est plus la même. Avec une telle ambassadrice, c’est un nouveau monde qui s’ouvre. De nouvelles portes. « Je ne me serais pas déployée si je n’y croyais pas. Il ya quelque chose qui se passe ici en ce moment. On voit que beaucoup de comédiens s’installent (Mathilde Seigner dernièrement à Saint-Cyprien, ndlr), que des sociétés beginn à arriver. Bien sûr, ce n’est pas gagné, déjà parce que le monde du 7e art est un monde fermé. Mais avec la crise du cinéma et les difficultés de tournage à Paris, il y a la place pour d’autres régions de tournage et je pense que Perpignan et ses alentours ont mieux à proposer que Marseille ou Montpellier », poursuivi par Sylvie Roussel. Reste encore à structurer l’offre des techniques parvallants et les besoins en professionnels. Car le spectre des composés en termes de cinéma ou d’audiovisuel est large.

Film, publicités, séries télé…Et si votre maison servait de décor de tournage

« Prêt à tourner » est une plateforme 100% digitale. Il s’agit de la première plateforme internationale de répérage et de lieux de tournages avec géolocalisation. « L’objectif est de mettre en relation les propriétaires de biens immobiliers et les professionnels de l’audiovisuel qui conserveraient disposer d’un lieu pour tourner », indique la co-fondatrice Sylvie Roussel. Ce service gratuit permet à tout propriétaire d’inscrire son domicile, ses caractéristiques et ses photos, dans la base de données et de le mettre à disposition pour une « emplacement temporaire » d’un ou plusieurs jours, ou pour quelques semaines, selon les besoins des équipes de production. En face, des producteurs de films ou de séries prêts à rémunérer les propriétaires si le site convient. Au minimum, les tarifs échouent à 1500€ la journée en moyenne, jusqu’à 4000 euros ». « Prêt à tourner » compte aujourd’hui quelque 3000 particuliers inscrits en France. Plus de renseignements sur www.pretatourner.com

À lire également  Submersion marine et contentieux du littoral : ces pistes exposent aux élus audois en visite dans l'Hérault

Parmi les producteurs inscrits sur la plateforme, des sociétés de production travaillant aussi pour des publicités et des longs métrages, prêts à tourner. À qui les équipes de Sylvie Roussel ne manqueront pas de proposer des lieux qui connaissent bien. Que l’on connaît bien. Et que l’on verrait bien servir de décor aux plus grandes productions. Les caméras n’ont pas fini de tourner. La filière cinéma en Roussillon n’a jamais été aussi proche de crever l’écran.

« Meurtres à Font-Romeu » en tournage à partir du 28 novembre

En Occitanie, les tournages des longs et courts métrages et des fictions TV ont ponctué la fin de l’été et se prolongent tout au long de l’automne 2022.
Ce sont 21 projets de tournage en cours ou à venir qui sont actuellement prévus du Gers au Capcir. La Commission du film – Occitanie films, Gindou cinéma, Ciné 32 – a accompagné tous ces projets, très un montant, pour faciliter leurs implantations en région, suggérér des lieux de tournages, mettre en lien avec des perlawatants et faciliter le recrutement des professionnels de la région. Une région aussi très active. La Région Occitanie, Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec le CNC, a soutenu financièrement une grande partie de ces projets. Et notamment « Meurtres à Font Romeu » de Marion Lallier (Médias Et ainsi de suite – France 3) qui sera en tournage dans la station pyrénéenne du 28 novembre au 24 décembre.

Tourné en totalité dans les Pyrénées-Orientales, le film Pétaouchnok à l’affiche

Le film Petaouchnok réalisé par Edouard Deluc et produit par Emmanuel Agneray pour Bizibi sera à l’affiche dans les salles obscures de France mercredi prochain. Ce long métrage a choisi essentiellement les Pyrénées-Orientales pour y réaliser l’intégralité de ses prises de vues qui ont eu lieu du 25 mai au 17 juillet.

À lire également  Orages, grêle, rafales... 5 départements en vigilance orange, 91 en jaune, le point sur les intempéries prévés

Cette comédie a été coproduite avec France 2 Cinéma. Canal+, Ciné+, France Télévisions et les soficas Indéfilms 10, Palatine Etoile 19, SG Image 2020, SG Image 2019 et Cofinova 17. Les tournages se sont déroulés à Perpignan, Font-Romeu, Tautavel, Le Barcarès, Formiguères, La Llagonne et Les Angles.

Ce long métrage a reçu le soutien de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en partenariat avec le CNC et le soutien logistique de la Commission du Film Occitanie (Accueil des tournages / Occitanie films, Gindou Cinéma, Ciné 32).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *