Ce mardi est le jour le plus dur de la tempête hivernale qui a débuté lundi, avec 18 provinces de celui-ci 10 communautés avec avertissement de neige. Aragon a un avertissement orange, Castillas et La Rioja, le deuxième niveau des trois proposés par le système Meteoalerta de l’Agence météorologique d’État (Aemet), et jaune, le niveau le plus bas, Asturies, Cantabrie, Catalogne, les montagnes de Madrid, Navarre et la Communauté Valencienne. La carte complète un avertissement de précipitations pouvant atteindre 40 litres par mètre carré par heure en Aragon, dans les Asturies, dans les îles Baléares, en Galice, en Catalogne et dans la Communauté valencienne, et ces deux dernières communautés sont également en alerte de tempête. Les Asturies, la Catalogne et la Galice mettent en garde contre une mer agitée, des vagues pouvant atteindre quatre à cinq mètres, tandis que la Catalogne met également en garde contre de fortes rafales de vent pouvant atteindre 80 kilomètres par heure.

La tempête ces jours-ci est due à l’entrée d’une masse d’air très froid d’origine polaire et à l’arrivée de dana (High Level Remote Depression) dans le nord de la péninsule, venant des hautes latitudes et se développant rapidement en une tempête froide, Ruben del Campo, porte-parole d’Aemet, explique. Ce mardi, la lointaine tempête de froid, dont le centre est situé dans la partie orientale de la Péninsule, a déjà été assemblée. « C’est probablement le jour le plus dommageable dans cette situation hivernale », prévient l’expert.

Le porte-parole d’Aemet prédit des chutes de neige abondantes et continues dans les montagnes cantabriques, Sistema, ibériques et pyrénéennes, ainsi que des chutes de neige plus faibles dans les endroits plats du plateau, où il avait déjà commencé à neiger lundi. Au cours de ce mardi le niveau de neige montera légèrement, variant de 800 à 1 200 mètres, selon les régions.

Les températures ne diminueront qu’en Galice, où elles peuvent augmenter. Jusqu’à 22 capitales seront sous 10º et il fera particulièrement froid à Ávila (3e), Ségovie (4e), Burgos et Soria (5e), ​​Guadalajara et Vitoria (6e), et Madrid, Palencia, Pampelune, Salamanque, Valladolid et Zamora (7e).

Le troisième caractère principal de la journée sont les pluies, qui peuvent être fortes, persistantes et parfois accompagnées d’orages dans le nord de la Communauté valencienne, en Catalogne, aux Baléares et autour du bassin de l’Èbre. Dans ces zones, il est possible d’accumuler 40 litres. par mètre carré en une heure et 100 en 12 heures. « Attention aux points du sud de la Catalogne, où les pluies sont torrentielles. A Tortosa (Roquetes), ils ont collecté 113 litres depuis minuit, dont 67 en une heure. Il y a aussi beaucoup d’activité orageuse en Méditerranée », a tweeté tôt mardi dernier Del Campo. De plus, des vents forts souffleront dans de vastes zones de la péninsule, même de très fortes rafales dépassant les 80 kilomètres à l’heure sur la côte méditerranéenne de la Catalogne.

Mercredi, l’environnement continuera d’être instable, avec des précipitations dans de vastes zones de la péninsule, en particulier dans le nord, le centre, l’est et les îles Baléares, quoique plus générales et plus sévères que mardi. Ils resteront stables et d’une certaine intensité en mer Cantabrique, avec de fortes averses locales en Catalogne, dans la Communauté, à Valence et aux Baléares, en particulier les Pitiusas.

Les chutes de neige se poursuivront au-dessus de 800 à 1 000 mètres dans les environs des systèmes central et ibérique, il peut donc neiger à nouveau dans les zones plates, bien que le niveau s’élève déjà à environ 1 200 mètres. Quant aux températures, elles baisseront dans la moitié est de la péninsule et augmenteront dans la moitié ouest.

Ce temps hivernal devrait se poursuivre jusqu’au week-end, car le scénario le plus probable est que cette tempête se déplacera vers l’est, mais une autre viendra du nord vers la péninsule, provoquant des précipitations dans la moitié ouest, les températures diurnes ont tendance à monter et descendre et à geler la nuit dans une grande partie de l’intérieur, en particulier dans le nord et le centre de la péninsule. Les îles Canaries sont désormais sorties de cette situation, mais dès jeudi l’instabilité va augmenter sur l’île, ainsi que d’éventuelles fortes précipitations, notamment dans les îles de l’ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *