Aller au contenu
Accueil » Actualité » Comment le financier s’aventure-t-il ? On fait le point sur les différents moyens possibles

Comment le financier s’aventure-t-il ? On fait le point sur les différents moyens possibles

Création, développement, R&D, innovation, export, conquête de marchés, recrutement, reprise… Tout au long de sa vie, l’entreprise a besoin d’être financée. Car cela il existe de nombreux acteurs, dispositifs de financement et d’accompagnement à la recherche de partenaires financiers. Décryptage des différents moyens de financier son entreprise.

Il existe plusiemes formes de financement d’entreprise. La croyance professionnelle, la résolution à grande échelle, n’est pas la seule solution. Outre l’entrée au capital d’investisseurs pour les projets les plus ambitieux, il est également possible de financer son entreprise grâce à des acteurs non bancires.

Capital investissement, business angels, fonds…

Si les banques sont un partenaire de référence et incontournable à la vie de l’entreprise par un financement sous la forme de prêts professionnels, les dirigeants peuvent aussi solliciter d’autres outils tels que l’affacturage, le leasing ou crédit-bail…

Pour financer l’innovation, la croissance, la reprise… les dirigeants peuvent décider d’une stratégie de levée de fonds par le biais d’entrées au capital ou de prêts participatifs (fonds propres ou quasi-fonds propres). Sur les neuf premiers mois de l’année 2021, 29 levées de fonds en capital innovation (168,2 millions d’euros, ticket moyen : 6,49 millions d’euros) ont été réalisées en Occitanie selon In Extenso Innovation Croissance.

Les dirigeants peuvent solliciter des sociétés de capital investissement – Irdi Capital Investissement (Toulouse et Montpellier), Sofilaro (Montpellier), M Capital (Toulouse, Montpellier)… Les Pyrénées-Orientales sont constituées d’un fonds de capital Investissens investissement PRI), transposées depuis peu d’Olivier Cases. Ces levées de fonds, souvent mobilisées par les start-up, peuvent aussi se faire via des business angels, Bpifrance, des fonds d’État ou dédiés à des secteurs (digital, énergie, santé…), des investisseurs privés dont des groupes. Les constituants collectifs ont également pour effet de tirer parti de divers travers jetables. La Région Occitanie s’appuie par exemple sur l’Aris (agence des investissements stratégiques, mobilisation de fonds accessoires ou quasi fonds accessoires et constitution de sociétés projetées) verser soutenir des projets en particulier dans les secteurs clés de la santé, l’alimentation, les transports intelligents, la transition climatique et le numérique…

À lire également  [Textile] Calanque Swimwear (Marseille) pour une baignade éco-responsable

Les locaux exemplaires

Même si ces levées de fonds se concentrent sur les métropoles de Toulouse et Montpellier, le fleuron local Eco-Tech Ceram (Rivesaltes, valorisation de la chaleur gisements des sites industriels) un relevé 5 millions d’euros pour financer son entrée dans la société d’investissement ETC Invest, son propre développement commercial et ses innovations.

Cette levée de fonds a été bouclée auprès du fonds PSIM par Bpifrance, et de RGreen Invest, Qair Innovation et Johes, l’Aris et des investisseurs. De son côté, PRI complice de nombreuses entreprises telles qu’Exavision (Rivesaltes) ou encore la start-up Pousse-Pousse (Perpignan).

A lire aussi :
Comment financeur reprise d’une entreprise : l’exemple, à Perpignan, de la PME familiale Siprie Bâtiment

Des prêts proposés par certains organismes et associations

Partant du constat qu’une partie des entrepreneurs se réunissant privés de financement bancaire, des organismes et associations ont créé des offres de prêts attractifs avec un ancrage territorial. Il s’agite des micro-crédits (jusqu’à 10 000 euros) et prêts d’honneurs à taux zéro (3 000 à 100 000 euros) accordés aux dirigeants pour produire un effet de levier auprès des banques permettant notamment d’accompagner la création, la reprise et le développement d’entreprise.

Ces acuurs peuvent avoir un ancrage territorial : Initiative pays catalan, Initiative haute Vallée de l’Aude, Créalia (pour des entreprises innovantes), l’Adie… Ou encore le Réseau Entreprenendre Occitanie Méditerranée qui a accordé en dernier un prêt juillet d’honne de 20 000 € à Loïc Tap pour la création de l’entreprise Gestion Sports (logiciel SAAS de gestion pour les associations et les structures sportives), basé à Saint-Cyprien, qui a déjà conquis plus de 70 clubs de sport et 50 000 utilisateurs dans toute la France.

À lire également  Le procès d'un Britannique qui a tué sa femme en phase terminale retardé à Chypre | Chypre

Finance participative

Apparu il y a quelques années, le crowdfunding appelé aussi le financement participatif connaît un vif succès dans le secteur de l’énergie ou encore de l’immobilier. Des entrepreneurs passent par des banques pour réaliser des opérations de financement financier pour des applications de plaques comme Tudigo, Kisskissbankbank… dont certaines sont en Occitanie comme Wiseed, Enerfip…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.