Aller au contenu
Accueil » Actualité » Citoyen russe, Gérard Depardieu a une nouvelle nationalité et souhaite « de moins en moins vivre en France »

Citoyen russe, Gérard Depardieu a une nouvelle nationalité et souhaite « de moins en moins vivre en France »

Gérard Depardieu, agissant en tant que cinéaste, s’est aussi impliqué dans la raison d’être du jeu international. En effet, l’actrice est également citoyenne russe et affiliée à une nouvelle nationalité.

Vous le voyez actuellement sur grand écran dans Maigret ou Maison de retraite. Gérard Depardieu, dont on connaît la proximité avec le président russe Vladimir Poutine et qui possède aussi la nationalité russe, a récemment annoncé au cours d’une interview à l’Obs avoir acquis une nouvelle nationalité.

Citoyen de Dubaï

Il s’agit de la troisième que possède l’acteur. En effet, outre sa nationalité française et russe, le voilà désormais citoyen de l’émirat de Dubaï, aux Emirats-Arabes-Unis. Une nouvelle citoyenneté qui correspond davantage au mode de vie de l’acteur de 73 ans, selon son témoignage.

« Même si j’ai encore la nationalité et un passeport français, je suis désormais citoyen russe et dubaïote. Mais ma vie se déroule le plus souvent en Méditerranée », explique-t-il.

Il veut vendre son hôtel et ses vignes

Sa présence en France semble de plus en plus rare et Gérard Depardieu se dit prêt à poursuivre cet éloignement puisqu’il annonce également vouloir mettre en vente son hôtel à Paris ainsi que les parcelles de vigne dont il est propriétaire.

« La France, j’y serai toujours pour tourner, mais de moins en moins pour y vivre. Je vais d’ailleurs mettre en vente mon hôtel parisien et mes vignes », explique l’acteur, qui raconte posséder deux bateaux pour la pêche au gros, l’un se trouvant d’ailleurs à Dubaï et l’autre à Istanbul, ayant depuis été réaménagé en appartement.

À lire également  Épisode Méditerranée : Aude mise en surveillance orange par Météo France, Hérault et OP en jaune

Selon BFMTV, L’acteur français Gérard Depardieu aurait appelé à « arrêter les armes et négocier ». « La Russie et l’Ukraine ont toujours été des pays frères. Je suis contre cette guerre fratricide. Je dis : Arrêtez les armes et négociez ! », a déclaré At-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.