Aller au contenu
Accueil » Actualité » C’était la main de Mattarella

C’était la main de Mattarella

Pourquoi font-ils le bonheur de Sergio Mattarella au cinéma, à la Scala, à San Carlo, dans la rue ?

Même six minutes à Milan. Une position debout. Comme s’il était une pop star.

Pourquoi pleurent-ils encore?

Mattarella vient de la douleur. Cela pourrait l’éroder. Au lieu de cela, il s’est transformé en pont pour mieux comprendre l’autre. Les Italiens le considèrent comme sincère lorsqu’il embrasse un câlin, citant un bulletin scolaire d’un étudiant naufragé en Méditerranée, accueillant un ancien premier ministre racheté au Quirinal.

À lire également  Sète : le centre de formation aux métiers du cinéma est sur la bonne voie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *