Aller au contenu
Accueil » Actualité » C’est déjà l’été dans le sud ! Plus de 28 degrés dans l’Aude et 26°C à Perpignan ce 29 avril

C’est déjà l’été dans le sud ! Plus de 28 degrés dans l’Aude et 26°C à Perpignan ce 29 avril

Premier coup de chaud de la saison dans le sud, où la barre des 28 ° C est atteinte pour la première fois de la saison dans l’Aude, le mercure a dépassé les 27 degrés dans l’Hérault et le Gard. La température à 26°C à Perpignan dans les Pyrénées-Orientales.

Sur Perpignan, ce vendredi 29 avril, les températures maximales, comme les minimales se situaient à 8 degrés au-dessus des normales de saison. Une douceur très imprimée apparaît également ce vendredi sur une grande partie de la France.

ud83cudf21ufe0f#Douceur très printanière ce vendredi sur une grande partie de la #France, sauf près des côtes de la Manche. Il en est de même #chaud sur le Sud avec jusqu’à :
u27a1ufe0f28.1°C à Fitou (11)
u27a1ufe0f27.6°C au Vigan (30)
u27a1ufe0f27.3°C à Béziers (34)
u27a1ufe0f26.3°C à Perpignan (66)
u27a1ufe0f26.1°C à Orange (84) pic.twitter.com/qz0yCp7Gn6

– Guillaume Séchet (@Meteovilles) 29 avril 2022

Mais au sud, on peut dire qu’il a fait chaud avec par exemple plus de 28 degrés relevés à Fitou.

De là dit que l’été s’annonce bien, il n’y a qu’un pas. D’autant plus que le premier mois de l’été météorologique, c’est-à-dire le mois de juin, pourrait démarrer sous l’influence de conditions plutôt estivales sur nos régions. Un régime sec devrait s’imposer de la Méditerranée, prévient le site spécialisé Météo Contact.

ud83cudf27ufe0fu274c# Sécheresse
Ce mois d’avril sera plus sec que la normale, à l’échelle de la France.

ud83d udccaUn déficit pluviométrique mensuel qui fait suite à une saison de recharge (nappes préatiques, de septembre à mars) déjà déficitaire d’environ 20 %.

Simulateur Tendance à 2019.

u2b07 ufe0f u2b07 ufe0f https://t.co/txd3dgfyk3 pic.twitter.com/QKFQJVTuqm

– Météo-France (@meteofrance) 28 avril 2022

Pour le mois de juillet, les différentes modélisations n’envisagent pas d’évolution réelle par rapport au mois précédent. Une chaleur relativement réfléchie mais bien présente pourrait dominer, en particulier au sud de la Loire. Le tout dans un contexte potentiellement orageux du Sud-Ouest au Nord-Est, alors que le régime sec se poursuivrait près de la Méditerranée. Concernant le mois d’août, l’instabilité pourrait bien gagner un peu plus de terrain, y compris dans le Sud-Est, avec des orages plus généralisés. Dans ce contexte, même s’il fait régulièrement chaud, le risque orageux limite les chances de fortes chaleurs durables.

À lire également  Tribune | Le MIAREM pour restaurer les herbiers sous-marins de posidonie: Un projet tuniso-italien innovant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *