Aller au contenu
Accueil » Actualité » Ce qui change, pour Sète agglopôle Méditerranée, l’élection d’une nouvelle commune à Mèze

Ce qui change, pour Sète agglopôle Méditerranée, l’élection d’une nouvelle commune à Mèze

L’ancien maire Henry Fricou était le troisième vice-président de l’Agglo. Thierry Baëza a logiquement proposé la vice-présidence.

Avec l’élection de Thierry Baëza à Mèze, et l’expulsion d’Herny Fricou, jusqu’alors maire, quelles sont les conséquences pour Sète agglopôle Méditerranée (Sam), dont Mèze fait partie ?

Premier élément : pas de perturbation totale de l’agglomération. Pas de nouveau vote notamment pour la présidence américaine, obtenue par François Commeinhes, maire de Sète. Un nouveau scrutin ne devrait être organisé que si 20 % du corps électif de l’agglomération est renouvelé. Avec le changement de majorité à Mèze, seuls cinq sièges changent. Quatre ont été inscrits sur la liste de M. Baëza et un sur la liste de M. Fricou.

Une voix pour la vice-présidence seulement

Sam était le deuxième à ce jour troisième vice-président. C’est là qu’entrent en jeu le deuxième et principal point. La vice-présidence sera logiquement attribuée à M. Baëza et sa liste. Un nouveau vote au conseil communautaire de Sam est nécessaire pour enregistrer cette élection.

Pour les délégations (M. Fricou était responsable du gros œuvre et de l’équipement, de la gestion du patrimoine immobilier et des marchés publics), il s’agit d’une décision présidentielle. Et donc une discussion entre les nouveaux élus, M. Baëza, et M. Commeinhes. Un élu qui peut exprimer le désir de s’occuper d’un dossier. Le président est le décideur. D’autres modifications seraient nécessaires de quelque manière que ce soit avec une cascade pour effectuer un changement. Mais il est également possible que rien ne change si les deux sont d’accord.

À lire également  Bassin de Thau : arbres collectés, arbres recyclés

Rencontre Baëza-Commeinhes

Les deux hommes se sont déjà parlé au téléphone, à la suite des élections qui se sont déroulées dimanche après-midi. échange républicain; Et ils devraient se voir dans les prochains jours pour réfléchir à la manière dont la nouvelle commune de Mézoise envisage leur participation à l’agglomération et discuter de leurs futurs travaux ensemble. Pour rappel, M. Baëza était déjà élu au sein de Sam, où il ne faisait pas partie d’un groupe d’opposition structuré et a voté selon les délégations, sans hésiter à donner son avis et faire des remarques.

Enfin, l’élection à la vice-présidence devrait avoir lieu le 27 janvier. C’est en effet la date que Sam a prévue pour le prochain conseil communautaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.