Aller au contenu
Accueil » Actualité » Catalogne : le consul général de France à Barcelone franchit la frontière

Catalogne : le consul général de France à Barcelone franchit la frontière

Olivier Ramadour, installé dans la capitale catalane depuis un an, a choisi les Pyrénées-Orientales pour son premier déplacement hors de sa circonscription. Avant de rencontrer le recteur et le président du département, il a reçu l’IDEM, succès transfrontalier et symbole.

Il est en effet difficile de rendre les liens transfrontaliers plus symboliques que l’IDEM. Fondée par Pierre Roca et Christine Rey il y a 25 ans, cette école internationale d’arts visuels et de créativité est un succès qui s’est implantée deux fois sur deux campus : à Barcelone et à Soler. Près de Perpignan, il se développe à la Cité digitale, un nouvel espace immense initié par le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O le mois dernier. Mercredi après-midi, Olivier Ramadour a commencé sa visite en « Catalogne du Nord » avec ce badge, qui a déjà formé plus de 10.000 étudiants, dont certains travaillent pour Pixar, King ou Voodoo. « Je n’ai pas encore eu l’occasion de vous inviter à IDEM Barcelone, mais bienvenue au Soler ! », Pierre Roca s’est beaucoup amusé à accueillir un consul qui connaissait déjà la « tech catalane du Nord ».

Pierre Roca et le consul Ramadour devant une classe dans la Cité numérique, au Soler, le 1er décembre 2021.
L’Indépendant – Parent de Nicolas

« La dimension transfrontalière est une priorité bilatérale pour la France et l’Espagne »

« Je viens sur un territoire très proche car il est essentiel de renforcer les liens transfrontaliers, il se souvenait comme son prédécesseur. Il y a des acteurs comme l’IDEM, Media Action Center, Tech Perpignan France ou l’Eurorégion avec qui j’ai été en contact, la dimension transfrontalière est une priorité bilatérale, pour la France et l’Espagne, nous sommes là pour accompagner ces acteurs, créer une dynamique et faciliter les échanges économiques et culturels ».

« La Catalogne connaît un grand succès avec des atouts qui pourraient profiter aux Pyrénées-Orientales »

Conscient du fossé, du fossé économique entre la Catalogne et son voisin immédiat, le Consul général de France souhaite y voir une opportunité pour les entreprises et les entrepreneurs des Pyrénées-Orientales. Les opportunités ne sont pas toujours exploitées. « Nous avons fait prospérer la Catalogne avec des atouts qui pourraient être davantage exploités par les Pyrénées-Orientales, en trouvant des débouchés de l’autre côté de la frontière », Olivier Ramadour argumente. « Depuis la fusion des Régions (Languedoc-Roussillon par Midi-Pyrénées, en 2016-NDLR), La Catalogne s’intéresse à notre territoire », confirme Pierre Roca, dont l’école barcelonaise de Poblenou est un exemple de bonne pratique transfrontalière.
Le consul Ramadour entend également favoriser la liaison maritime entre la Catalogne et la Méditerranée. « Le sujet de l’économie bleue est une thématique transfrontalière qui m’intéresse beaucoup, alors il faut construire des ponts, il y a des choses à faire entre la France et l’Espagne et la Catalogne et l’Occitanie, notamment pour les professionnels de l’éducation et de la formation notamment ». Son programme comprenait une visite à l’Observatoire océanographique de Banyuls.

À lire également  Perpignan : turbulences à bord des vols Paris-Perpignan de la nouvelle compagnie Transavia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.