Aller au contenu
Accueil » Actualité » Biterrois : la ville de Marseillan organise une vente publique d’une partie de six biens communaux

Biterrois : la ville de Marseillan organise une vente publique d’une partie de six biens communaux

Une vente publique de dix-huit lots sera proposée à partir du lundi 19 septembre.

L’heure est au pragmatisme dans les collectivités. Enfin, pas toujours (et pas partout), mais la hausse des coûts de l’énergie et des matériaux pousse les décideurs locaux, les contraintes et les forces, à faire des économies et à trouver de nouvelles ressources financières, pour éviter autant que faire se peut d ‘actionner le levier fiscal, impopulaire s’il en est.

Marseillan, devenu depuis quelques années « the place to be » des rives de l’étang de Thau, n’échappe pas à la règle. Aussi, la municipalité at-elle a décidé de dresser un état des lieux de son patrimoine. Car oui villes, les vendent, achètent, suivant les besoins et les opportunités. « Ces dernières années, les acquisitions se chiffrent à près de 2 M € »confirme le maire, Yves Michel, qui compte bien récupérer la mise, voire plus. « Nous avons répertorié les lots qui vont nous servir dans les années qui viennent et ceux qui pèsent sur le budget municipal et dont nous n’avons plus besoin. »

Des terrains (très peu), des immeubles (plus nombreux), notamment en cœur de ville. « Nous avons acheté des biens, préempté, plusieurs pour réalisé du logement social, poursuit Yves Michel. Cela a été fait dans certains cas, mais dans d’autres, les bailleurs sociaux n’ont pas été donnés pour diverses raisons. » Et voilà que la Ville se retrouve avec des habitations sans utilité sur les bras. Avec le désir de s’en séparer, donc.

Des opportunités, notamment sur la station de Marseillan-Plage

Dix-huit lots au total vont être mis en vente lundi 19 septembre, selon des modalités bien établies (lire par ailleurs). Des habitations en centre-ville, ainsi qu’un terrain constructible, opportunité plus rare dans une commune où l’immobilier est vraiment à flux tendu, en l’absence de vastes zones d’habitat aménageables. Mais c’est du côté de Marseillan-Plage que les opportunités les plus intéressantes se profilent.

À lire également  Trois disparus après une tentative de traversée de la Manche vers le Royaume-Uni en kayak Nouvelles du Royaume-Uni

Propriétaire d’une dizaine de bungalows à louer pour les vacances, sur l’avenue de la Méditerranée, la Ville souhaite maintenant les céder. « Nous avions déjà vendu des campings par le passé »rappelle le maire, conscient qu’une municipalité n’a pas pour autant vocation à gerer en régie publique des emplacements touristiques de ce genre, même si un service était dédié aux Marseillanettes (c’est leur joli nom) en mairie jusqu’à aujourd’hui hé.

Toujours à Marseillan-Plage, le bâtiment de l’ancienne Poste, qui abrite un poste de police municipale, va également être mis à la vente. Avec, là encore, une opportunité réelle : sur cette emprise se trouve l’un des derniers terrains constructibles de la station. De quoi peut-être s’intéresser aux promoteurs immobiliers, « la vente concernant non seulement les particuliers, mais aussi les professionnels et les sociétés. »

La chasse aux bonnes affaires est ouverte !

Processus de vente : mode d’emploi

En début de semaine prochaine, l’ensemble des lots mis en vente par la commune de Marseillan, ainsi que les documents à fournir et à compléter par les acheteurs potentiels, seront visibles sur le site de la commune (ville-marseillan.fr). Une publicité relayée sur d’autres supports, afin d’informer le plus grand nombre d’opportunités à saisir.

Un mode opératoire encore peu utilisé par les collectivités, « avec une volonté affichée d’attirer l’attention des gens au moment où l’on a localement une vraie tension sur le bâti », explique le maire, Yves Michel. Chaque lot a été valorisé par France Domaines. Évidemment, aucune offre inférieure au prix plancher ne sera acceptée.

Biens qui peuvent être visités au préalable, en prenant rendez-vous à l’adresse : magasin@marseillan.com ou au 04 67 01 08 49.

À lire également  Emergenza migranti a Lampedusa, oggi trenta sbarchi - Chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.