Aller au contenu
Accueil » Actualité » Béziers : les deux nouveaux vice-présidents d’Agglo, piège de Noël

Béziers : les deux nouveaux vice-présidents d’Agglo, piège de Noël

Alain Biola et Gérard Boyer rassemblent la majorité. L’opposition n’a pas participé à la « mascarade ».

La tranquillité de la confiserie restera. Lundi après-midi, le dernier conseil de l’Agglo Béziers Méditerranée, décentralisé à Villeneuve-les-Béziers, n’a pas mis l’enfant Jésus dans la crèche. Il faut dire que le calendrier de l’Avent communautaire offrait un beau cadeau empoisonné, un dos dur à avaler pour l’opposition : l’intégration de deux des siens, les maires de Bassan et de Coulobres, dans la majorité de Robert Ménard.

Il n’y a pas de trahison mais une action forte, c’est-à-dire sortir de l’espace Gérard-Saumade, ne pas prendre le vote, rejeter » une mascarade « . « Tout le monde sait ce que c’est. Ces rassemblements n’ont rien à voir avec l’augmentation de la taille de l’agglomération ou une meilleure gouvernance., a déclaré Florence Taillade.

« Nous vous laissons tranquille. Cela ne changera pas grand-chose pour vous »

Je le regrette « autres priorités privilégiées », président du groupe Ensemble pour le Biterrois lancé, avant de rejoindre son groupe, le maire de Valras-Plage comprenait : « En embrassant ces délégations, ils valident l’isolement stratégique et politique, les communications traîtresses et opaques, une stratégie d’investissement fortement focalisée sur la ville de Béziers, le démantèlement et la réduction des services publics, la tourmente perpétuelle sur les grands enjeux économiques et sachant que la réalités à un autre niveau et s’imposera. « 

une « On te laissera tranquille, ça ne changera pas grand chose pour toi » une fois la projection terminée, il n’a pas bougé les cils de Robert Ménard. « Je mets ça sur la difficulté de supposer que cette majorité s’élargit », a ironisé le président de l’Agglo.

À lire également  La piste d'atterrissage d'Israël annule le port de Lattaquié, selon les médias syriens Syrie

En effet, c’est sans opposition et au cours d’un scrutin de près de trois quarts d’heure qu’Alain Biola, maire de Bassan, et Gérard Boyer, maire de Coulobres, ont été élus dans les neuvième et dixième vice-présidents. Président de l’Agglo, chargé de l’éducation et de la formation pour le premier, de l’écologie et des énergies renouvelables pour le second. Avec rémunération mensuelle d’accompagnement : 2 567 euros.

« Le territoire a besoin de toutes les compétences »

« Je suis très heureux de faire partie de l’équipe de direction. Notre territoire a besoin de toutes les compétences et de l’énergie », auteur d’Alain Biola. « Vous m’avez demandé de me proposer ce travail. Je n’ai eu aucune hésitation mais le second. La population de Coulobres, la plus petite commune d’Agglo, est à l’honneur », a ajouté Gérard Boyer.

Cadeau de Noël amer

Bien sûr élu à l’unanimité, les deux doigts attachés à la table des vice-présidents sous les applaudissements de la majorité. Alors que l’opposition s’inclinait devant le froid et le ventre devant l’amer cadeau de Noël que Robert Ménard venait de glisser sous le sapin.

Et qui, bien sûr, a eu le dernier mot avant que les élus de l’opposition ne reviennent voter le budget : « De la plus petite commune à la plus grande commune, nous sommes tous soucieux les uns des autres. Cette assemblée est fière de s’agrandir chaque jour pour accueillir de nouveaux élus. Impliquant, ou anticipant, le déficit final de Noël, ces deux mobilisations pourraient en générer d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.