Aller au contenu
Accueil » Actualité » Bassin de Thau : Diminuer la pollution bactérienne de l’étang grâce à la renaturation des cours d’eau

Bassin de Thau : Diminuer la pollution bactérienne de l’étang grâce à la renaturation des cours d’eau

Celui de la Bourbou fait partie du premier projet sur le territoire. L’objectif final étant de diminuer les charges bactériennes de l’Etang de Thau et ainsi garantir les activités de pêche et de conchyliculture.

Cette projection de renaturation est l’un des seuls menus proposés par la mixité syndiquée du Bassin de Thau (SMBT). En se basant sur les pluies d’occurrence de deux ans, qui sont des fortes pluies, le syndicat a évalué les flux microbiologiques qui contaminent l’Etang de Thau. « C’est l’objectif qu’avaient dû les élus de l’Agglo lorsqu’ils ont travaillé sur les travaux à réaliser sur le réseau d’assainissement »précise Patrick Reamot, directeur général ajourné au Pôle Cycle de l’eau de Sète agglopole méditerranée (SAM).

Avec l’Ifremer, le syndicat a imaginé un modèle sur l’ensemble du bassin versant de la lagune de Thau, partir à préféré ils ont pu déterminer la capacité maximale des coquillages à absorber les bactéries de la lagune, lors de ces fortes pluies. « Ça nous a permis de définir les flux microbiologiques admissibles. Et lorsqu’on dépasse ces flux, on sait que l’on va avoir une pollution bactérienne et donc une fermeture pour la pêche et la conchyliculture »poursuit-il.

Diminuer les pertes

Afin de limiter ces fermetures récurrentes, Sète agglopole méditerranée a projeté des travaux pour limiter les effets d’eaux de pluies et d’eaux usées dans la lagune. « Sur la commune de Loupian, quand il pleut, les premières eaux de pluie sont les plus chargées avec les fientes d’oiseaux, les excréments de chiens, etc.. Et tout ça arrivait jusqu’à La Bourbou, car c’est un point bas. Du fait qu’elle a été transformée en un gigantesque fossé, elle filait tout droit jusqu’à l’Etang « explique l’élu.

Le cours d’eau de la Bourbou a vraiment besoin d’une intervention positive.
Midi libre

En effet, le cours d’eau longeait initialement la route départementale. Elle a été par la suite déplacée, plus haut, entraînant des inondations observées sur cette route lors de fortes pluies.

Lutter contre les dépôts sauvages

Dans cette volonté de préserver l’environnement, un chemin depuis le centre-ville de Loupian, longeant le cours d’eau jusqu’à l’étang va également être créé. « On va planter des arbres pour que ce chemin soit vraiment un chemin de balade », précise Patrick Réamot. Mais plus qu’une balade, l’objectif est surtout d’éviter les dépôts sauvages dans cette zone. « Comme c’était un gros fossé, les gens jetaient directement leurs déchets dedans. Donc si on a du public qui passe, cela permettra d’éviter le dépôt que c’était »j’espère-t-il.

Par ce projet de renaturation, l’un des objectifs est donc de redonner les caractéristiques naturelles de la Bourbou, grâce au reméandrage. Une technique qui donne envie d’aller au bout du parcours, tout en répétant la plume et en frequant aussi les éléments. Mais aussi lui redonner son rôle d’épurateur. « Puis dans un secteur, qui était déjà partiellement une zone humide, l’idée est de prévoir une zone d’expansion de crue. Comme ça, quand il va pleuvoir beaucoup, le cours d’eau va se déverser dans un terrain à côté , qui sera traitée comme une zone humide. Cette eau qui sera chargée, stagnera un peu, s’infiltrera dans le sol avant de rejoindre de petit à petit l’étang « , ajoute-t-il. Un délai supplémentaire qui permet notamment de tuer les bactéries, du fait de leur durée de vie relativement courte. Une végétalisation des berges est également prévue.

Les premiers travaux devraient commencer d’ici l’année prochaine, après l’enquête publique. Un projet dont le budget est attribué par SAM s’élève à 275 000 €. « La Bourbou est la première opération. Mais il y en aura d’autres, car nous travaillons déjà sur l’Homme Noir, un cours d’eau à Marseillan et sur la Vène »prévoir-il.

À lire également  France : Macron va rendre l'UE « puissante » dans le monde et souveraine promu sous la présidence de French International

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.