Aller au contenu
Accueil » Actualité » Baisse des températures, pluie et neige en fin de semaine

Baisse des températures, pluie et neige en fin de semaine

Le temps froid va enfin arriver dans notre pays. A partir de ce week-end, l’anticyclone qui domine la péninsule devrait se déplacer vers l’Atlantique, favorisant un « couloir de vents très froids et humides ». Ce changement créera une « atmosphère hivernale » avec de la neige, de la pluie et une baisse des températures dans de larges zones, prévoit l’Agence météorologique de l’État (AEMET).

L’agence parle d’un « changement de temps », selon les termes de son porte-parole Rubén Del Campo, qui explique qu’il s’agit d’une « prévision tout à fait normale et typique pour cette période de l’année ». La baisse des températures, les précipitations dans certaines zones de la péninsule et les chutes de neige pourraient s’étendre du week-end à mardi de la semaine prochaine.


Pour l’instant, après le passage d’un front, on s’attend à ce que ce jeudi soit une journée avec un ciel clair, bien que quelques intervalles nuageux ne soient pas exclus, mais sans pluie, sauf en Galice, où il pourrait pleuvoir légèrement et où il y aura d’abondants bancs de brouillard à l’intérieur de la péninsule. Les températures resteront élevées, en particulier celles de la journée. Grâce à un ciel plus dégagé, les températures augmenteront sur les rives de la Méditerranée, notamment en Andalousie, où elles seront proches de 20 degrés. Les températures nocturnes vont chuter, avec des gelées sur le plateau nord et dans les landes centrales, avec des valeurs qui pourraient descendre jusqu’à 2 ou 4 degrés en dessous de zéro.


Lire aussi

Andrea Amantegui Guezala

À lire également  Action en amont pour protéger nos océans et nos côtes

Selon les prévisions d’AEMET, vendredi et samedi seront similaires, avec un ciel légèrement nuageux, sauf à nouveau en Galice, où le passage de nouveaux systèmes frontaux entraînera du brouillard dans l’intérieur et de la pluie, qui pourrait s’étendre aux régions voisines comme Castilla y León.

Changements météorologiques

Temps hivernal à partir du week-end

Horizontal

Des précipitations sont attendues sur une grande partie du pays : tiers nord-ouest, plateau nord, zone cantabrique, systèmes central et ibérique et Pyrénées.

Javier Etxezarreta / EFE

La baisse des températures est attendue à partir de dimanche. Selon l’agence, « un front traversera la péninsule d’ouest en est, atteignant les îles Baléares et laissant un ciel nuageux ou couvert, et s’éclaircissant après son passage, bien que dans le tiers nord-ouest le ciel redeviendra couvert en fin de journée ». Des précipitations sont attendues sur une grande partie du pays : le tiers nord-ouest, le plateau nord, la zone cantabrique, les systèmes central et ibérique et les Pyrénées. De la neige tombera dans les régions de la Cantabrie, de la péninsule ibérique et des Pyrénées à mesure que le front avancera.

Les températures baisseront sur les versants atlantique et cantabrique, ainsi que dans le haut et le moyen Ebre. « Un couloir de vents de nord-ouest sera généré, qui transportera une masse d’air très froid et humide vers l’Espagne », explique Del Campo. Cependant, elle ne se produira pas avec une telle intensité dans la zone méditerranéenne.


Lire aussi

Isabel Troytiño

Arctique canadien

À lire également  La fusée SpaceX va construire le premier équipage civil au monde en orbite Espacer

Selon l’AEMET, la baisse des températures se poursuivra lundi. Ce jour-là et mardi, il y aura de fortes pluies dans la mer Cantabrique et des chutes de neige dans les chaînes de montagne, notamment dans les Monts Cantabriques, les Pyrénées occidentales et le nord du système ibérique. L’agence parle de « bonnes nouvelles », ayant atteint la moitié du trimestre d’hiver, avec très peu de neige accumulée.

Ces derniers mois, des anomalies thermiques se sont produites. L’agence rappelle que décembre a été le mois le plus chaud de sa série mensuelle depuis le début de la série en 1961. « Le mois de décembre a été extrêmement chaud dans la majeure partie du sud et de l’est de la péninsule, et très chaud dans le reste de l’Espagne péninsulaire. Dans les îles Baléares et Canaries, il a fait très chaud ou extrêmement chaud », indique-t-il dans son résumé climatique.

La tendance est accentuée. Selon le Copernicus Climate Change Service (C3S) de l’Union européenne (UE), 2022 a été la deuxième année la plus chaude jamais enregistrée en Europe, juste derrière 2020 et à peine plus chaude que 2019, 2015 et 2014. Ce fut également l’été le plus chaud de l’histoire du continent. Globalement, le service parle d’une année d' »extrêmes climatiques », tels que des sécheresses ou des inondations, des températures record et des pics de concentration de gaz à effet de serre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *