Aller au contenu
Accueil » Actualité » Avec un météore chaud et humide… La saison des moustiques est-elle déjà apportée ?

Avec un météore chaud et humide… La saison des moustiques est-elle déjà apportée ?

Alors que le printemps semble avoir du mal à s’installer dans le sud de la France, qu’en est-il de la présence des moustiques sur le littoral et dans les Agglomérations ?

Après de longues semenes, les services de l’EID Méditerranée, dont la mission centrale de contrôle des espèces nuisibles de moustiques est fondamentale, émettent les zones où se reproduisent le plus ces insectes autrement appelés… le fléau de l’été.

Ces derniers jours, les précipitations et le vent marin ont entraîné un suivi de « l’hydrodynamique des biotopes larvaires » plus poussé. Il faut dire qu’en milieu urbanisé, dans pareilles conditions météorologiques, « les pluies peuvent mettre en eau des récipients où des œufs de moustiques-tigres déposés par des femelles, notamment en fin d’année passée ».

Et l’EID Méditerranée de préciser que « la période est favorable à la levée de diapause (hibernation) des œufs de cette espèce exotique ». Des éclosions, cette semaine, ne sont donc pas à exclure. At attendant, mesurer les conséquences de la météo de ces derniers jours, voici le bilan actuel de la présence des moustiques sur notre littoral.

Aude
Au gré des belles journées, quelques Aedes détritus, cette moustique typique des zones humides salées, ont pu se manifester en garrigue ou dans les plaines, particulièrement en fin d’après-midi.
Les traits larvicides n’ont été réalisés que sur les terrasses vitreuses au nom de Marseillette, annonce l’EID. Les fluctuations des niveaux d’eau, en zones périphériques humides des étangs ouverts à la mer et en bord de mer, sont contrôlées. Et le suivi en milieu urbain se poursuit sur le domaine public, où les premières larves de Culex pipiens (moustache le plus commun) ont été diffusées dans les réceptacles souterrains.

À lire également  Pluies dans les Pyrénées-Orientales : les plafonds de quatre restaurants s'effondrent à Canet, une lame d'eau attendue sur le littoral dans la nuit

Pyrénées-Orientales
On observe des nuisances dues aux mêmes Aedes détritus faibles dans les communes de Saint-Nazaire et de Salses-le-Château. Un trait par avion a été réalisé le 19 avril au matin sur les communes de Saint-Nazaire (entre les deux Réart) et de Torreilles (Bourdigou nord). La commune aérienne sur les zones humides de Salses-le-Château est en attente de conditions plus clémentes, en termes de vent, qui, néanmoins, réduit les surfaces à traiter.

Hérault
Peu de risque de nuisance lié aux moustiques ‘ruraux’ dans les tous prochains jours, en zones agglomérées. Néanmoins, quelques piqûres dues aux Aedes detritus pourraient être ressenties, en fin de journées, au nord de l’étang de l’Or, au niveau du bois des Aresquiers (Frontignan), à proximité de la réserve de l’Estneulan à à, -lès-Maguelone, et sur le pourtour de l’étang de Thau.

Bouches du Rhône
Pas de risque de nuisance, en zones agglomérées, liées aux Aedes détritus et Aedes caspius (très malheureusement en Camargue) dans les jours à venir. Des submersions sont également disponibles pour de nombreux couples avec des coupons qui sont ensuite annotés.

Garde
Pas d’enjeux particuliers ni de risques de nuisance liés aux moustiques des marais dans l’immédiat, en zones agglomérées. Quelques précipitations sont annoncées cette semaine.

La saison ne semble donc pas encore vraiment introduite et les barbecues dans les jardins ne sont pas encore menacés par les moustiques. La carte ci-dessous relève en effet peu de zones de nuisance jusque-là.

Moutarde prestige sur le littoral méditerranéen.
EID Méditerranée

La situation pourrait ces prochaines semaines. Voici les conseils indispensables pour lutter contre la prolifération des moustiques tigres notamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.