Aller au contenu
Accueil » Actualité » Aude: un séjour narbonnais pour 44 enfants ukrainiens mis à l’abri des bombes pendant 3 semaines

Aude: un séjour narbonnais pour 44 enfants ukrainiens mis à l’abri des bombes pendant 3 semaines

44 petits ukrainiens résidents actuellement à Gruissan, dans un camping des Ayguades, pour un séjour de deux semaines. Ils en ont déjà passé une au Picou, à Saissac, dans la Montagne noire. Soit trois semaines de détente pour fuir un quotidien marqué par la guerre.

Ce jeudi matin, aux Ayguades, ils sont une vingtaine à enfourcher un VTT, tandis que les autres sont à la piscine. « La Clape étant interdite d’accès à cause du risque élevé d’incendie, nous avons revu notre programme d’activités sportives, rayant l’escalade et modifiant l’itinéraire de la rando VTT, a expliqué Philipe Pitas, président de Formasport. Sollicités par Narbonne Ukraine, nous avons mis notre expertise au service des enfants ukrainiens. » Athlétisme, natation, randonnée à VTT se succèdent au rythme des jours. « Dans le groupe, j’ai décelé une pépite : une enfant de 8 ans qui, si elle continue avec cet esprit de compétition, ira aux jeux Olympiques ! » s’enthousiasme le formateur Philippe Colomb qui a procédé dès lundi à des tests. « Un tiers à des résultats au dessus de la moyenne », détaille ce professionnel. Formasport a placé la barre très haut, en mettant gracieusement à disposition cinq éducateurs sportifs diplômés d’Etat pour prendre en charge ces enfants pendant deux semaines au centre de vacances Cévéo de Gruissan. « Quand Gilles Bourguignon (vice-président de Narbonne Ukraine, NDLR) mon contact, explique pour sa part Sylvain Collas, le directeur du centre de vacances, j’ai transmis sa demande d’hébergement et le gérant, Alain Peckeu, a spontanément accepté, car nous œuvrons dans le champ du tourisme social. » Les 44 enfants et adolescents et leurs encadrants sont hébergés dans 14 logements en dur dans ce vaste camping de front de mer, aux Ayguades.

À lire également  Sánchez conçoit une présidence espagnole décentralisée et pré-électorale de l'UE Espagne

Les jeux sont organisés
Indépendant – PHILIPPE LEBLANC

Un choix difficile

« C’est le centre social de Kiev qui a choisi les enfants, explique Larissa, qui y est salariée et fait partie, avec d’autres mères, de l’équipe des Ukrainiennes encadrantes. Le choix a été difficile, et s’est fait parmi ceux qui n’avaient pas perdu leur passeport dans les bombardements. Ils viennent de Donetsk, Lougansk, Kherson, et sont tous hébergés provisoirement à Kiev avec leur famille. »

Larissa avec un enfant avant la balade en VTT.

Larissa avec un enfant avant la balade en VTT.
Indépendant – PHILIPPE LEBLANC

Anastasia, 19 ans, étudiante, est, elle aussi, encadrante : « Nous sommes habitués aux sirènes et nous descendons dans les couloirs souterrains plusieurs fois par jour. Hier, quand nous avons entendu une sirène à Gruissan et que nous avons vu un hélicopéter au-dessus de nous, ça nous a renvoyés à nos réflexes quotidiens » . À des milliers de kilomètres des zones de combat, au bord de la Méditerranée scintillante, ces enfants ont retrouvé le sommeil … et le sourire. Tous, sans exception, parlent à leurs parents au téléphone tous les soirs. « Ils sont très reconnaissants et nous le disent tous les jours, décrit Ioanna, présidente de Narbonne Ukraine. Mais leurs pères font la guerre et, la semaine dernière, quand ils sont arrivés au Picou, ils étaient en très fermés, ils devaient revenir en Ukraine. Ils se sont détendus le 3e Jour ». À l’issue de ces trois semaines radieuses en France, tous reprendront la longue route vers l’Ukraine pour affronter leur quotidien.

C'est le départ de la balade en VTT

C’est le départ de la balade en VTT
Indépendant – PHILIPPE LEBLANC

Le Picou, paradis de verdure pour oublier les cauchemars

C’est en répondant à la supplique du maire de Kiev que Narbonne L’Ukraine a répondu positivement. L’édile demandait aux villes européennes d’accueillir des enfants pour leur offrir des camps de vacances. 44 enfants et 5 encadrantes ont été accomplis une semaine au Picou, propriété de la Ville de Narbonne à Saissac, et deux semaines à Gruissan, au camping Cévéo. Au Picou, tyrolienne, accrobranche, padel, canyoning, kayak, visite de la Cité de Carcassonne, ont été de vraies découvertes. La Ville avait mis 8 personnes à leur disposition, dont 4 animateurs spécialisés« C’était merveilleuxdécrit Ioanna, les yeux brillants. Eric, Ilyes et David étaient toujours avec les enfants, ils ont noué des relations très fortes, il y a eu beaucoup d’échanges, ils ont fait en sorte que chacun se sente chez lui. Il y a eu plusieurs soirées musicales, et les enfants ont donné un spectacle extraordinaire. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.