Aller au contenu
Accueil » Actualité » Aude : Les fumeurs et le RCT continuent de changer de carrière

Aude : Les fumeurs et le RCT continuent de changer de carrière

La transformation des buralistes audois en commerces de proximité ancrés dans la vie locale a été prolongée d’un an, avec le soutien de la Chambre de Commerce et d’Industrie. Transformation nécessaire en raison de la baisse continue des ventes aux fumeurs.

Narbonne-Plage, jeudi, sous un beau soleil. La porte tabac-toute la presse, le marchand de tabac du coin, à l’angle du boulevard de la Méditerranée et de la rue des Pêcheurs, n’a (presque) pas le temps de se refermer sur un autre client, et entre chaud.

Pas seulement pour échapper au froid extérieur. La boutique de Frédéric Martin, réaménagée à l’extérieur et rénovée à l’intérieur, qui dispose même d’une page Facebook pour communiquer avec les clients, semble être une nécessité pour de nombreux « plagistes » pour utiliser les bains de mer en hiver. Ils viennent ici « comme dans un moulin » pour diverses actions d’achat : tabac, vapotage, presse, jeux de hasard, loteries, cartes, boissons fraîches, bière locale, clés etc. et un rayon librairie, au gré de Marlène, spécialiste du livre, qui donne son avis écrit sur plusieurs livres.

Acheteur local aux services diversifiés

10h00 La boutique est toujours pleine. « Il faut dire que Narbonne-Plage compte désormais près de 3 000 habitants à l’année », évoque ensuite Louis Madaule. On y va pour acheter du tabac bien sûr, mais pas seulement. Que fait alors le nouveau président de la CCI Aude ? Si c’est ce matin-là dans ce tabac moderne imaginaire, en compagnie de Gaëtan Pierre du Monceau, président de la commission commerciale RCC, lui-même commerçant à Narbonne et Limoux, c’est pour prolonger la convention de partenariat local entre la Fédération. des fumeurs de l’Aude, sous la présidence exacte du propriétaire Frédéric Martin, et de la Chambre de Commerce et d’Industrie (RCC).

À lire également  [Loisirs] Agenda : que faire pendant les fêtes de fin d'année ?

Un dispositif a été prolongé d’un an (par la signature d’un avenant jeudi dernier) pour poursuivre la transition du métier de vendeur de tabac et de jeux de hasard vers le métier de commerçant de proximité avec des services diversifiés (papeterie, alimentation, souvenirs, accessoires, téléphone. , ouvertures de comptes bancaires, retraits de colis, paiements locaux, etc.).

Les bureaux de tabac sont des lieux importants dans nos villages, et sont souvent entourés par leur vie économique.

« Commerçant de services publics locaux » peut-on lire sur la devanture de Frédéric Martin à Narbonne – Plage. « C’est notre devise aujourd’hui, qu’il explique. Car seul le tabac est resté dans les magasins locaux lors de l’accouchement. Louis Madaule beaucoup : « Les bureaux de tabac sont des lieux importants dans nos villages, souvent entourés de leur vie économique », dit Louis Madaule. « Nous travaillons avec eux pour soutenir la transformation du tabac, qui ont tous un environnement différent. Nous leur donnons des moyens de se diversifier et de réfléchir à la visibilité du commerce dans leur environnement. Le commerce est-il bien pensé ? Est-il en phase avec l’évolution ? Les produits sont-ils bien mis en avant… Nous aidons le chef d’entreprise à s’adapter à un nouveau contexte Reste décideur mais nous appelons cela un avis d’expert.

Lire aussi :
Amendes, taxes, crèche, cantine… paiement dans les bureaux de tabac généralisés à partir de mardi prochain

Variante d’offre

Pour accompagner la transition, une transformation nécessaire de la profession. Au-delà de la diversification de l’offre dédiée aux fumeurs, la transformation des vendeurs de tabac passe par l’offre de nouveaux produits et services, pour attirer une clientèle plus large. « Comme dans d’autres entreprises, le client vient à nous sans publicité, conscience Frédéric Martin, et puis, on est obligé de jouer pour lui proposer d’autres offres.

L’exemple, à Gruissan, de Valérie Gauthier, secrétaire générale de la Fédération des fumeurs de l’Aude, est éloquent : « Je suis passé d’une surface portuaire de 27 m2 à 140 m2 avec une vue complète sur le boulevard principal, grâce à ce fonds de transformation ainsi que trois autres subventions », elle est heureuse. Preuve que vous pouvez quand vous voulez opérer vos seins.

À lire également  Albares met fin au limogeage du secrétaire d'État européen Espagne

Quelques chiffres

167 buralistes du département dont 61 « nickel » (retraits gratuits d’espèces) et 125 PVA (points de vente agréés) et 141 adhérents (84 %) de la fédération de l’Aude.
32 fichiers de transformation de montage, « un bon chiffre par rapport au mauvais contexte des deux dernières années », selon Frédéric Martin.
8 000 bureaux dans tout le pays sont fermés depuis 15 ans

« carotte » significative pour l’évolution essentielle

Hausse perpétuelle du prix du paquet de tabac, baisse de facto des ventes, chute brutale pour les Audois à la réouverture des frontières, rendant l’achat moins cher en Espagne, sans oublier les marchés de contrebande : les fumeurs sont engagés. alors qu’ils envisagent de changer de modèle économique, pour proposer d’autres produits et services du quotidien. Ainsi, le réseau de fumeurs et d’ECR du pays s’est réuni en 2019 pour soutenir le changement du tabac dans le cadre du Fonds de transformation du tabac.
L’accompagnement, par le RCT, de ce changement consiste en une inspection préalable de deux/trois jours qui intègre et respecte le projet tabac. Un audit du point de vente (aménagement intérieur et extérieur) ainsi qu’un audit de chalandise (potentiel de croissance et concurrence) suivi d’un rapport listant les propositions prioritaires qui offrent au commerçant une feuille de route pour engager son projet de transformation. L’inspection est gratuite pour le vendeur si celui-ci prend les mesures préconisées dans le procès-verbal. Dans le cas contraire, le financement est plafonné à 50 % des dépenses.
Après validation du devis retenu, l’aide tombe à au moins 30% de la taille du projet, et jusqu’à 40%, dans la limite de 33 000 euros.
Lancé en avril 2019, qui ne pouvait être utilisé qu’une seule fois, le plan de transformation a pris fin en février 2018 entre le ministère de l’Action et des Comptes publics et la Fédération nationale des fumeurs de tabac au 31 décembre. Ce jeudi 13 janvier, dans le département de l’Aude, une prolongation d’un an a été ajoutée.

À lire également  Les Pains d'Italie, une histoire faite d'eau, de levure et d'humanité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.