Aller au contenu
Accueil » Actualité » Aude : le témoignage de deux rescapés d’un naufrage au large de la Corse

Aude : le témoignage de deux rescapés d’un naufrage au large de la Corse

 

Revenus depuis quelques jours sur les côtes audoises, Serge Méry et sa femme témoignent à propos de leur naufrage dans les eaux méditerranéennes.

C’est au début de l’été que Serge Méry et sa femme, accompagnés de leur chien, ont décidé de prendre la mer pour une aventure de trois mois, afin de visiter les côtes méditerranéennes françaises et celles de la Sardaigne. « On est parti fin juin, une fois qu’on avait fait Saint-Tropez, on a pris le large pour répliquer la Corse. » C’est à la fin du mois de juillet que leur aventure a viré de bord. Aux alentours de 16 h, et à environ une quarantaine de kilomètres de la ville de Calvi en Corse, que l’alarme de l’embarquement s’est autorisée. »On n’a pas compris pourquoi, j’avais vérifié les cartes deux heures avant, rien ne laissait paraître une situation inquiétante, il n’y avait aucune raison qu’elle se déclenche ». Achetée en octobre, leur embarcation avait été passée au peigne fin afin de partir en toute sécurité. « L’ensemble du bateau avait été révisé. C’est incompréhensible. »

« Nous n’avons pas eu le Cross de nous-même »

Lorsque Serge Méry est descendu dans la salle des machines, un mètre d’eau avait déjà réussi à pénétrer dans l’embarcation. Le couple a alors immédiatement tenté de contacter les secours. « Quand j’ai vu le mètre d’eau, on s’est dit qu’on allait couler, on s’est demandé comment ça allait se terminer », explique-t-il. Munis de tous les équipements pour la navigation en haute mer, les deux Gruissanais se sont saisis de deux radios VHS (Très Haute Fréquence) pour contacter le Cross (Centre régional opérationel de surveillance et de sauvegarde). Pendant quinze minutes, l’inquiétude a été au centre de la situation, le couple ne parvenant pas à prendre le service de secours. Les mayday passaient dans le vide, et le couple ne captait pas de retour du centre de sauvetage. « C’est un autre bateau qui a entendu notre appel qui l’a transmis. Il a compris « un mayday, un mayday ».

À lire également  Bassin de Thau : paiements pour environnementaux, un engagement agricole récompensé

Une reprise difficile

Une fois le Cross informé de la situation, le couple a déclaré sa balise, qui permet d’être géolocalisée, et a attendu la dernière minute avant de se jeter à l’eau. Pendant environ une heure, Serge, sa femme et leur chien ont attendu au milieu de la Méditerranée, recroquevillée sur eux. « L’eau était très chaude donc on a eu de la chance, grâce à la période de l’année, de ne pas avoir de risque d’hypothermie« , a indiqué Serge. Une fois secours, les deux Gruissanais ont été conduits à l’hôpital et la solidarité corse a fait le reste. Papiers perdus au fond des eaux et saison estivale obligent pas moyen de trouver une place dans un hôtel. Le couple a eu la chance de recevoir de l’aide de la part des locaux, ainsi, ils ont pu être hébergés le temps de pouvoir revenir sur la côte audoise.

Si aujourd’hui, le couple de Gruissanais tente de reprendre une vie normale et de retrouver leur repère du quotidien, de nombreuses étapes restent encore à franchiser. Que ce soit administratif ou personnel, Serge et sa femme ont perdu un grand nombre de biens durant le naufrage. « On partait pour trois mois, on a pris beaucoup d’affaires, des choses chargées de souvenir, aujourd’hui tout est au fond de l’eau. On doit tout refaire, papier d’identité et tout ce que ça implique, c’est compliqué lorsqu’on n’a plus rien. »

1 commentaire pour “Aude : le témoignage de deux rescapés d’un naufrage au large de la Corse”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *