Aller au contenu
Accueil » Actualité » Aude : grand bleu sur la qualité des eaux de baignade, du littoral aux eaux douces

Aude : grand bleu sur la qualité des eaux de baignade, du littoral aux eaux douces

Didier Jaffre, directeur de l’agence du sanctuaire argentin (ARS) des États-Unis, livrait ce jeudi 23 juin le point accordé à la qualité des eaux dites de loisirs (piscines, baignade naturelle et artificielle). Dans l’Aude, 100% des 29 sites de baignade en mer sont classés en excellente qualité, tout comme neuf sur onze sites de baignade en eau douce.

Alors qu’un mois de juin caniculaire a déjà fait des plages du littoral un haut lieu de fréquentation, l’agence régionale de santé (ARS) Occitanie livre ce jeudi 23 juin son point presse annuel alloué à la qualité des eaux dites de loisirs : une définition qui regroupe les eaux de piscine, de baignade naturelle et artificielle . Un exercice« de transparence » précisait le directeur général Didier Jaffre, au bénéfice« des Occitans, mais aussi des touristes attendus cet été » . L’occasion de rappeler que la« qualité de l’eau ne veut pas dire qu’il ne faut pas être vigilant » , se référant à la forte houle encore présente ce jeudi en Méditerranée, et alors que sept personnes ont déjà perdu la vie dans des noyades sur le littoral audois depuis le mois de mai. L’occasion aussi de préciser que les contrôles, qui débouchent donc sur des classements allant d’excellent à insuffisant, vont de pair avec de la pédagogie :« Après des exploitants de piscines » bénéficiaires de formation, mais aussi « auprès des baigneurs, au cours de l’été » ; des utilisateurs adeptes de loisirs« que nous devons assurer en toute sécurité »

complétait le directeur général.

Olivia Hanotte, responsable de la Cellule mutualisée eau de l’ARS Occitanie, précisait la nature de ces contrôles sanitaires, de la planification des prélèvements à l’information du public en passant par l’interprétation des résultats : un cheminement suivi pour les 17 000 prélèvements destinés à contrôler 2 870 établissements et 5 041 bassins pour les eaux de piscine de la région (plus de 1 000 prélèvements pour 959 bassins dans l’Aude). Un travail qui implique environ 7% de non-conformité, relative à la qualité physico-chimique ou microbiologique, et donc à 1 200 recortrôles pour vérifier le retour à la qualité attendue. Un travail de titan décliné sur les eaux de mer, avec 154 sites de baignade le long des 230 km de littoral, et 298 points désignés dans les eaux douces : avec respectivement 2 051 et 1 709 prélèvements.

Pour chaque site, un inventeur des risques et des modèles de stage Si l’ARS fait usage des résultats instantanés, c’est bien la synthèse de quatre années de prélèvements qui permet chaque année de classer les sites. Avec, pour 2021, un sans-faute audois du côté des 29 zones de baignade retenues en mer : une liste au sein de laquelle, depuis cette année, la plage des Coussoules, à Leucate, bénéficie d’un profil désormais distinct de celui de Le Franqui. Une évolution demandée par l’ARS de l’Aude, précisait Carole Estabes, responsable de la cellule eau :

« Nous avons demandé à la commune, via un bureau d’études, d’établir un profil propre, notamment parce qu’un centre équestre figure à proximité. Ce profil permet pour chaque site d’avoir un inventaire des risques mais aussi des modalités d’intervention. » Du côté des baignades en eau douce, où la commune de Ribaute doit aussi élaborer son profil, même satisfecit, avec neuf« excellente qualité » une nouvelle baignade encore à classer et une « bonne qualite » : un rang attribué au lac de la Cavayère, à Carcassonne, où, précise Isabelle Boscariol, technicienne sanitaire de la cellule eau,« la turbidité a entraîné ce déclassement. Un recontrôle avait permis de retrouver une qualité excellente, mais il n’entrait pas dans la période d’ouverture à la baignade et n’a donc pas pu être intégré »

À lire également  Espagne Pone el candado a las casas de los oligarcas rusos | Espagne

. Pas de quoi susciter la moindre inquiétude, là où la surveillance de la baignade vient d’être induite pour cet été.
A lire aussi :

Drapeaux de baignade : ce qui change sur les plages de l’Aude et des Pyrénées-Orientales cet été

  • Les 40 sites audois Eau de mer
  • (29 sites) : excellente qualité, Les Cabanes de Fleury, Pissevaches, Saint-Pierre-la-Mer (4 postes de secours), plage et étang des Ayguades, plage et étang de Mateille, Grazel, Les Chalets, plage des Salins, étang du Doul, Port Mahon, plage de La Vieille Nouvelle, plage du Front de mer, plage des Montilles, Le Rouet, Le Clapotis, Les Coussoules, La Franqui, La Plagette, Leucate-Plage, plage du Mouret, Port-Leucate naturiste , Port-Leucate (Les Carats), Copacabana. Eau douce
(11 sites) : excellente qualité, lac des Ferrières, lac de Fontclaire, retenue sur le Picou, lac du Lampy, lac Birotos, Saint-Jean sur l’Orbieu, Moulin de Ribaute, le gué sur la Cesse, La Garenne sur la Cesse ; bonne qualité, lac de la Cavayère; nouvelle baignade, le pont sur l’Orbieu (Les Fargues).Baignade naturelle : plan d’eau, en eau douce ou eau de mer, dans lequel la commune s’attend à ce qu’un grand nombre de personnes se baignent et où l’autorité compétente n’a pas interdit la baignade de façon permanente ; une baignade artificielle est un plan d’eau accueillant des activités où l’eau captée est maintenue captive artificiellement, sur une superficie inférieure à 10 000 m

2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *