Aller au contenu
Accueil » Actualité » Agde : le parc du château Laurens change de visage

Agde : le parc du château Laurens change de visage

Autour de la villa comme au niveau de l’ancien verger, sur coupé, sur élague.

Dernière ligne droite. Dans neuf mois très exactement, le château Laurens s’ouvrea enfin ses portes au public. Comme nous avons pu le constater à l’occasion de la visite du maire de Montpellier, Mickaël Delafosse, il y a une dizaine de jours, dans le cadre d’une conférence de presse sur la candidature de sa ville, associée notamment à Sète et Agde , pour devenir la capitale européenne de la culture en 2028, la restauration de l’intérieur du bâtiment et de la terrasse est terminée. Et croyons-nous sur parole, ça vaut le coup d’œil !

Toute une ambiance à récréer

Patience donc, car tout n’est pas encore achevé pour autant. Un bâtiment d’accueil doit d’abord sortir de terre d’ici le printemps. Un chantier couple à celui de l’aménagement du parc de Belle-Isle, qui lui vient de débuter. « Deux projets validés par la commission départementale de la nature, des paysages et des sites et autorisés par l’autorité compétente », a cru bon de rappeler l’agglo Hérault-Méditerranée sur ses réseaux sociaux, histoire peut-être de se prémunir d ‘une action à même de retarder ces travaux. Car oui, et certains y trouveront sans doute matière à redire, il va falloir abattre des arbres, couper des branches. L’ancien verger a dépéri au fil des ans et les amandiers qui le composant sont malades pour la plupart. Plus loin, il faudra également rendre toute sa perspective au château et élaguer certains sujets, donc. Sachant que le parc est caractérisé par trois espaces naturels distincts : le jardin classique, situé aux abords de la demeure et caractérisé par le grand magnolia centenaire, le jardin central, articulé autour de la pièce d’eau, de grands arbres et le verger du parc.

À lire également  "La Catalogne pourrait avoir assez d'énergie avec l'éolien offshore" Catalogne

Une entrée de ville qui change de visage

Durant ces mois de travaux, jusqu’au printemps prochain, l’accès au parc sera interdit au public, pour des raisons de sécurité évidentes. Une chose est sûre, entre la réouverture de la route de Bessan via le tunnel sous la voie ferrée et l’ouverture du site du château Laurens aux visiteurs, la perspective sur l’entrée Nord de la ville aura changé du tout au tout l’été prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.