Aller au contenu
Accueil » Actualité » Accompagnement et soutien à 55.000 jeunes de la région

Accompagnement et soutien à 55.000 jeunes de la région

Une mise en lumière importante pour le réseau MedNC, dont l’objectif est de rassembler et de fédérer les acteurs de la formation et de l’insertion professionnelle en Méditerranée, afin d’aider les millions de jeunes méditerranées, éloignés de la formation et de l’emploi, à trouver leur place dans la société. Le réseau représente aujourd’hui 55.000 jeunes dans 9 pays méditerranés (Algérie, Egypte, Maroc, Tunisie, Portugal, Espagne, Italie, Liban, France), alors que l’on sait que plus d’1 million de jeunes tunisiens (plus précisément 1 ,5 millions de jeunes tunisiens, mais aussi 1,5 million de jeunes marocains) ne sont ni en emploi ni en formation aujourd’hui. Afin de répondre à cet enjeu de grande ampleur, le réseau MedNC a réuni des partenaires clés, tels que l’Agence française de développement, l’Union pour la Méditerranée (UPM), l’Union européenne, la Direction de la coopération internationale (DCI) du Principauté de Monaco, le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français, l’Unicef ​​Maroc et la Fondation Drosos. Le partage de nouvelles solutions innovantes, qui présente des résultats d’insertion, de projets et d’approches lors de groupes de travail, par exemple sur le développement d’une approche environnementale, ou le genre et bien plus encore, sont requis. L’expertise internationale, par exemple, sur la conception de solutions pédagogiques, ou sur le financement de projet vise des solutions inspirantes d’insertion en Tunisie, dont l’école de la 2e Chance de Bab El Khadhra, mais aussi la Fondation Tunisie pour le Développement.

Cette conférence annuelle du réseau MedNC est également l’occasion de célébrer la création des « Dispositifs Nouvelle Chance » en Tunisie, fruit d’une collaboration entre l’Agence Française de Développement, le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle et le réseau MedNC. Ce dispositif visera la réinsertion des jeunes tunisiens de 18 à 30 ans sans qualification et sans emploi. En proposant un parcours individuel, alternant périodes d’immersion en entreprise et personnel d’accompagnement, ce dispositif vise l’insertion professionnelle et sociale de ses bénéficiaires. Les premiers dispositifs seront mis en œuvre par l’Iecd pour 1.000 jeunes, puis seront répliqués dans l’ensemble du pays dans le cadre d’une nouvelle politique publique.

À lire également  Lavrov et Macron se disputent les faveurs de l'Afrique

Le réseau MedNC répond à un défi régional : celui de l’insertion professionnelle des jeunes qui ne sont ni en études, ni en emploi, ni en stage. En effet, la région méditerranéenne est confrontée à des défis socio-économiques sans précédent, auxquels seuls une intensification de la coopération régionale et un engagement institutionnel fort entre différents acteurs peuvent répondre. Le taux de chômage des jeunes dans la région est parmi les plus élevés au monde, avec des chiffres aussi élevés que 35,8 % en Tunisie, 34 % en Espagne, 32 % en Italie, 23,9 % en Algérie et 20 % en France. Il est donc urgent de mettre en place des solutions qui permettent aux jeunes sans emploi de trouver une place dans le marché du travail et de s’intégrer dans la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *