Aller au contenu
Accueil » Actualité » A Béziers, solennité, dépôts de gerbes et silence au cimetière Neuf pour la fête de la Toussaint

A Béziers, solennité, dépôts de gerbes et silence au cimetière Neuf pour la fête de la Toussaint

Les autorités politiques, civiles et militaires de Béziers se sont réunies au cimetière Neuf pour manifester et honorer les morts. Tombés pour la patrie, pour la Nation, pour la France, ayant œuvré pour le pays, le territoire ou la ville…

Le cortège des représentants des corps constitués s’est tout d’abord rendu à la stèle des anciens maires. Robert Ménard, l’actuel, et président de l’Agglo Béziers Méditerranée, et son prédécesseur, Raymond Couderc, y ont déposé une gerbe.

Ce fut la première des quatorze stèles, carrés militaires et monument aux morts sur les autorités se sont recueilies. Rapatriés de l’Algérie française, carré militaire des morts de 14-18, de 39-45, stèle de la Déportation, Roumiguier, des Français morts en Afrique du Nord, des Musulmans, des anciens d’Algérie, des harkis, d’ Indochine, du Drakkar, de la Légion étrangère…

Chaque halte d’hommage était accompagnée de dépôts de gerbes et d’un moment de recueillement.

Le cortège a terminé au monument aux morts. Pas de discours pour marcer ce jour de célébration mais la sonnerie aux morts et la Marseillaise pour clôturer la cérémonie. Solenité et silence étaient à l’ordre du jour.

À lire également  L'analyse du politologue Michel Crespy : "Emmanuel Macron n'a pas percé en Occitanie"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *