Aller au contenu
Accueil » Actualité » A Béziers, avec l’association ASBH, le bien vivre ensemble devient une réalité pour les juin

A Béziers, avec l’association ASBH, le bien vivre ensemble devient une réalité pour les juin

Le rugby biterrois a été créé son accueil de loisirs sans hébergement (ALSH). Il chante aux mains du quartz prioritaire qui peut pratiquement diversifier les activités actives et trier les vêtements de sport.

Bonne humeur, sourires à tout-va, remerciements sur toutes les lèvres et impatience des enfants et des ados devant un buffet particulièrement gourmand…

Ce vendredi 6 mai, en fin d’après-midi, devant le club-house de l’ASBH, flottaient de doux airs de vacances. L’association biterroise y célébrait l’inauguration de son accueil de loisirs sans hébergement (ALSH). Pour l’occasion, avaient été conviés les différents acteurs ayant permis la mise en place de la structure et des jeunes, accompagnés de leurs parents, ayant participé à la dernière scène.

Les institutions principales dans la main

C’est main dans la main avec les services de l’État, de la Caf de l’Hérault, de la Région, du Département, de l’Agglo Béziers Méditerranée et de la Ville de Béziers que l’ASBH a pu créer son ALSH : « L’idée a germé lorsque nous avons organisé des séjours vacances pour des jeunes avec la Ligue Occitanie de rugby, se réjouit Thierry Mathieu, le directeur de la Caf Hérault. Nous avons, par la suite, recherché des structures suffisamment solides pour mettre en place de tels projets. Le club de taekwondo 3MTKD Montpellier Méditerranée Métropole a été le premier. Ses sociétaires ont d’ailleurs aidé l’ASBH à monter son projet. Le modèle est un club sportif citoyen. Mais il n’y a pas que du sport, il y a aussi les relations avec la famille, le fait de partir en vacances. »

À lire également  Le pape François est venu en Grèce - Chronique

Pour Laurent Teissier, Président du Café Admission Administration, ce centre sera un « lieu de loisir, avec en toile de fond, les valeurs de partage et de respect véhiculées par le sport. »

Ils ont 10 et 16 ans

L’Alsh de l’ASBH a accueilli ses premiers jeunes, âgés de 10 à 16 ans, lors des dernières vacances de la Toussaint. Pendant les congés de Pâques, chaque jour, de 8 h à 18 h, ils ont été une trentaine à le rejoindre. L’encadrement est assuré « par des apprentis de l’Institut des métiers du sport biterrois (IMSB) et des éducateurs de l’association », précise Christophe Chollet, le directeur sportif de l’association, la mise en place de l’ALSH ayant été supervisée par Camille Fermy, chef de projet au club.

« Pour devenir un démocrate du sport, j’ai fait la possibilité d’une montre et d’une action permettra », note Pierre Castoldi, sous-préfet de Béziers.

Pendant ces dernières vacances, les jeunes (l’ALSH est agréé pour en accueillir jusqu’à 40) ont pu s’initier à diverses activités sportives : hockey sur gazon, rugby, football, cross-fit, piscine à Agde… Du théâtre, à la Cigalière de Sérignan, association sous la houlette de Aquarius théâtre, a même été proposé.

« Par le biais de pratiques sportives et de sorties, le but est d’apprendre à tous ces jeunes le vivre ensemble, assure tout sourire, Éric Freitas, le président de l’association. Notre but est de former des jeunes pour l’élite mais aussi pour la vie de tous les jours. »

À terme, l’association entend, entre autres, équiper son ALSH d’une salle de classe, d’un plateau sportif ou encore d’une salle de musculation. Lors de l’inauguration, Gérard Angéli, l’adjoint aux sports de la Ville de Béziers, a d’ailleurs précisé que la Ville pourrait « 2 000 m2 de terrain, d’une valeur de 400 000 à 500 000 € », à disposition de l’association.

À lire également  « C'était ahurissant » : Richard Gere sur le canot de sauvetage au cœur du procès de Salvini | Développement global

En attendant de continuer à structurer son ALSH, l’association ASBH s’est mise en quête de trouver des partenaires pour l’aider à financer le projet. Une structure qui ravit les jeunes puisque 80% d’entre eux demandent à revenir lors des vacances scolaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *